Catégorie : Voyages

Comment bien préparer son voyage au Japon ? 1 – Faut-il savoir parler japonais ?

Temple Uji

Bonjour tout le monde !

Aujourd’hui, je vous ai préparé un petit article explicatif et surtout rassurant.

En effet, depuis mon dernier long séjour seule au Japon (Tokyo – Osaka – Nara – Kyoto), j’ai reçu pas mal de commentaires et de demandes d’amis et de connaissances.

Comment ça se passe là-bas ? Partir seul(e), ça va ? Comment se préparer ? Quoi y faire ? Est-ce que ne pas parler japonais est un soucis ?

J’ai donc pensé à une petite série d’articles, qui je l’espère vous intéresseront, pour répondre à ces interrogations.

N’hésitez pas si vous en avez des particulières à me les poser en commentaires, j’essaierai des les intégrer aux prochains articles.

Nara Temple

Pour commencer sur le thème de ce premier article : non, il n’est pas obligatoire de savoir parler japonais.

S’il est toujours plus pratique et plus sympathique (à mon sens) de pouvoir communiquer dans la langue du pays où l’on se trouve, la barrière s’est largement diminuée depuis mon premier séjour de 2007.

Le Japon se prépare largement pour les Jeux Olympiques de 2020, et à ce titre propose à de nombreux endroits des audio-guides et même des QR codes traduisant divers modes d’emploi, ou les menus des restaurants. Le service, nommé QR Translator, est vraiment très répandu, même dans des villes plus petites comme Nara. Astuce : l’appareil photo de l’iPhone propose désormais la lecture de ces codes de manière native, pas besoin de se tracasser avec une application supplémentaire !

Ca motive, non ?

Certains centres commerciaux comme le DIVERCity d’Odaiba à Tokyo (où se trouve le Gundam géant) proposent même des tablettes avec les menus traduits afin d’imprimer un ticket à rapporter au stand de son choix par la suite. Les gadgets qui traduisent à la volée la parole se vendent de plus en plus, et quand tous ces outils pratiques ne suffisent pas ou ne sont pas disponibles, l’application Google Traduction prend le relais.

En effet, elle intègre un scanner d’image et vous pouvez passer votre smartphone devant un texte pour avoir la traduction instantanément. Elle m’a été bien utile à plusieurs reprises sur certains points de vocabulaire (par exemple les menus de restaurants…) et s’est avérée suffisamment fiable pour comprendre et se faire comprendre.

Mais, souvent, les serveurs des restaurants ou cafés où vous vous rendrez vous tendront pudiquement un menu anglais, l’air de rien, histoire de simplifier les choses.

Pour ce qui est de se déplacer en ville, les taxis (qui sont hors de prix, je vous les déconseille) comportent pour la plupart des applications ou QR codes, mais surtout les différents métros et trains proposent tous des affichages en romajis, l’écriture latine que nous savons bien lire.

Panneau informations métro Osaka

Les distributeurs de tickets de transports sont aussi tous traduits en anglais : pas vraiment de soucis à se faire de ce côté.

Pour que ce soit encore plus facile, je vous conseille tout de même l’achat d’une IC card : une carte à puce NFC vendue par les sociétés de transport au Japon comme la JR. La plus connue est la Suica, qui est celle vendue par la JR East, mais l’ensemble des cartes fonctionnent de manière transparente sur les différentes lignes. Cela vous permettra de ne pas acheter et décrypter le réseau à chaque voyage, car cela peut tout de même prendre pas mal de temps…

Je préparerais un article spécifique aux transports si cela vous intéresse.

Pour ce qui est donc du japonais, j’espère vous avoir rassurés : même si c’est (forcément) plus pratique, ne pas le connaître ne devrait surtout pas vous bloquer à aller découvrir ce pays plein de surprises.

Et, pour faire plaisir à vos hôtes ou rencontres, rien ne vous empêche d’apprendre ces quelques mots de tous les jours :

Bonjour / Bonsoir : こんにちは / こんばんは – konnichiwa / konbawa

Parlez-vous français ? : ふらんすごができますか – furansugo ga hanasemasu ka

Je comprends / Je ne comprends pas : わかりました / わかりません – wakarimasu / wakarimasen

Pardon (ou « excusez-moi », pour demander quelque chose) : すみません – sumimasen

Merci : ありがとう – arigatô (o long)

Au revoir : さようなら – sayonara

Je suis Français(e) : わたしはふらんすじんです- furansujin desu

Je m’appelle… : わたしは …. です – watashi wa …. desu

Oui / Non : はい / いいえ – hai / iie

Et voilà, vos premières clefs pour préparer (mentalement) votre voyage au Japon ! 🇯🇵

N’hésitez pas à me faire part de vos retours et attentes sur ce première article et la série qui suivra, afin que je puisse vous aider au mieux.

Aujourd’hui c’est Hina Matsuri ! 今日は雛祭りです。

今日は雛祭りです。🎎

Aujourd’hui c’est Hina Matsuri, la fête des filles au Japon.

A cette occasion, les familles ayant des petites filles arborent des autels de poupées représentant la famille impériale de Kyoto lors de la période Heian (794 – 1184), et si la place le permet leurs serviteurs. Tout cela pour chasser les mauvais esprits ! Attention d’ailleurs à bien les ranger le soir même pour ne pas compromettre les chances de se marier. 😱

Quant à moi, je les ai croisées à l’aéroport de Haneda 😋

La marque coréenne Tony Moly arrive enfin en France !

petite bunny gloss bar Tony Moly

C’est une très bonne nouvelle pour les fans de cosmétiques coréens qui nous est arrivée hier sur le site de Yonhap (équivalent coréen de l’AFP) : la marque Tony Moly arrive enfin en France !

Tony Moly logo

J’avais déjà pu vous en parler à plusieurs reprises notamment dans ma petite revue ici, car c’est depuis quelques années la marque la plus connue en dehors de l’Asie.

En ce qui nous concerne, elle sera disponible via une sélection de produits (hélas !) chez Sephora, ce qui n’est une surprise qu’à moitié pour moi car j’avais déjà pu voir la marque en Inde dans cette même chaîne.

On peut se donner une petite idée de ce qui arrivera sans doute par chez nous en visitant le site US de Sephora : les musts de la marque notamment le Pocket Bunny Mist ! J’espère quand même que la gamme sera un peu plus grande et assez bien mise en avant, pas comme les 4 produits DHC planqués dans un coin chez Nocibé…

Pas de date prévue mais le service marketing de Tony Moly promet une campagne assez active pour promouvoir les produits – ce qui devrait donc faire plus de bruit que l’arrivée de Too Cool For School aux Galeries Lafayette, il n’y a plus qu’à attendre !

New York Day 2 (1/2) : Empire State Building, Little Korea, Macy’s & Nintendo World !

Hop, voici le récit de mon deuxième jour à New York !

;

Deuxième jour, deuxième réveil à l’aube. Je me lève du coup tout tranquillement, puis prends mon chemin vers le métro, en passant par Starbucks (c’était un peu le passage obligatoire !) pour déguster un merveilleux Cinnamon Roll. Sérieusement, goûtez-les. En France, c’est pas mal, mais alors là, c’était vraiment délicieux.

;

Starbucks New York Cinnamon Roll

;

Om nom nom nom 🙂

Bref. Je me dirige donc vers… l’Empire State Building ! En effet, la météo se dégradant au fur et à mesure de mon séjour, il valait mieux ne pas trop attendre avant d’aller admirer la vue.

La chose étonnante, c’est que la plupart des boutiques ouvrent assez tard. Du coup, quand j’arrive, tout est encore fermé, ou en phase d’ouverture. C’est assez amusant de voir toutes ces enseignes encore fermées, je profite du « calme ».

;

J’arrive enfin au pied de l’Empire State. Et je l’avoue, d’en bas, habituée à voir sa forme particulière , je ne l’ai pas du tout reconnu.

Grâce à mon CityPass, pas de file d’attente.

De toute façon, les lieux sont presque déserts à mon arrivée, je remercie le décalage horaire.

Mais, surtout, l’audioguide était inclus.

Je ne l’aurais pas pris sinon, la fatigue ayant raison de mon envie d’écouter du blabla. Mais finalement, sur le ton de la narration (une immigrée française du Sud raconte la ville à travers son regard), il s’est avéré une précieuse aide pour pouvoir enfin me situer dans la ville, en apprendre quelque peu l’histoire, avec quelques anecdotes.

Franchement, je le recommande !

Je vous laisse admirer la vue sous différents angles… (c’était super, et certaines de mes photos me donnent aujourd’hui le vertige !)

NYC Empire State Building 1

NYC Empire State Building 2NYC Empire State Building 3NYC Empire State Building 4NYC Empire State Building 5NYC Empire State Building 6NYC Empire State Building 7NYC Empire State Building 8NYC Empire State Building 9

;

J’ai acheté quelques petites bêtises, autant je n’avais pas trop envie à la Statue de la Liberté, autant là ça me tentait !

;

Shopping Empire State Building

La bonne nouvelle (pour moi !) c’est que le bâtiment se trouve à deux blocs de… Little Korea !

Découvert sur Internet en cherchant l’adresse de la boutique de The Face Shop à New York (oui, même là-bas, je continue mes manies coréennes…!), ce petit quartier est un vrai portail de téléportation.

C’est simple, je pense que sans savoir que c’est aux Etats-Unis, on le placerait sans difficulté en Corée, puisque tout est écrit en coréen, et que même les chaînes de boutiques répandues y sont présentes (et là-bas uniquement !).

NYC Little Korea 1NYC Little Korea 2NYC Little Korea 4 lunch

Du coup j’en ai profité pour manger un bibimbap et une kimchi jige (soupe de kimchi) au passage, dans un petit « self » adorable.

Et le butin de The Face Shop (oui, quand même !) :

Shopping The Face Shop

A l’occasion (chaque chose en son temps !) je swatcherai tout ça, je peux déjà vous dire que le vernis rose me semble bien être un dupe de « Sparrow Me the Drama » d’OPI !

;

En me baladant je tombe sur le Macy’s…

;

Macy's

;

Pas de traces d’Halloween, par contre déjà Noël bien préparé ! La moitié d’un étage était consacré aux décorations…

Christmas Macy's

;

Et l’autre morceau était pris par la partie « Mariage ». Autant dire que cette robe-là, je veux bien !

Wedding Macy's

Bon à ce moment je ne sentais déjà plus mes pieds, mais c’est pas grave, je me suis mise en tête de remonter la cinquième avenue, pour voir les boutiques du coin : Build-a-Bear, Nintendo World et M&M’s World.

Oui, ces trois boutiques ne sont pas tout à fait au même endroit, mais j’étais motivée.

;

Bref, il s’est mis à pleuvoir, heureusement j’avais mon parapluie donc j’ai marché vite vite tout droit…

Et sans vraiment m’y attendre, hop, Build-a-Bear est apparu 🙂

Buid-a-bear NYC 1

(Oui il pleuvait plutôt pas mal)

Build-a-Bear NYC 2

;

J’y ai fait un petit tour, mais je n’ai pas trop trainé parce que j’ai un gros soucis avec les symboles de l’enfance parce que j’étais un peu pressée de trouver Nintendo World !

Et, avec un peu d’aide de l’iPhone, j’ai fini par trouver !

Autant dire que je n’avais jamais vu autant de merchandising Nintendo de ma vie…

NYC Nintendo World 1NYC Nintendo World 2NYC Nintendo World 3NYC Nintendo World 4

La bonne nouvelle pour les Pokéfans c’est que le rez-de-chaussée est… un Pokémon Center !

J’étais persuadée qu’il n’y en avait plus en dehors du Japon, et j’en ai déjà visité deux : Tokyo et Yokohama, du coup rien d’intéressant pour moi, mais ça reste bon à savoir 😉

L’étage est divisé en deux : une partie pour jouer à la Wii U (en installation lors de mon passage) et une partie merchandising/musée. J’ai pris plein de photos mais il fallait bien faire un choix… (si vous voulez vraiment voir plus de photos, je peux toujours en ajouter sur la page Facebook du blog, si ça vous intéresse faites-vous entendre ^^).

J’ai quand même fait quelques achats :

NYC Nintendo World shopping

;

Le temps que je fasse le tour la nuit est tombée, et en sortant, je suis tombée sur… Time Square de nuit ! (oui quand je me balade c’est à 90% au hasard)

Mais ça, ça sera dans le prochain article ! (en priant pour que je ne mette pas autant de temps à chaque fois, hein)

PS : Mes pensées vont bien entendu à toutes les personnes en détresse à la suite du passage de l’ouragan – le peu d’images que j’ai osé regardé me peine. En espérant que tout aille au mieux pour eux au plus vite.