Catégorie : Jeux

HQ, le « quiz TV » sur iOS

HQ Trivia logo

Bonjour tout le monde !

Aujourd’hui j’aimerais vous présenter un jeu télévisé… sur mobile.

En effet, il y a quelques temps j’ai découvert via Twitter la nouvelle création du studio Intermedia Labs, à qui l’on doit le défunt Vine : il s’agit de HQ.

HQ Trivia logo

Le principe du jeu est tout simple : il suffit de répondre correctement aux 12 questions posées en direct par le sympathique animateur Scott Rogowsky pour remporter… un vrai gain monétaire ! Qui sera par la suite viré via PayPal assez rapidement. En cas d’égalité ? Les différents gagnants partagent la mise, qui a pu s’envoler de 250$ à plus de 5000, pour un jackpot annoncé dimanche prochain à 7500$.

Seul défaut : c’est en direct à des heures adaptées aux US, soit pour le moment 21h et 3h françaises. Aussi, c’est entièrement en anglais mais il n’y a aucune grosse difficulté puisque les questions sont lues mais aussi affichées à l’écran.

Il s’agit de questions à trois choix, avec 10 secondes pour répondre donc il faudra agir vite (en plus, pas moyen de changer de réponse si vous changez d’avis !), mais cela évite que tout le monde file sur Google.

Scott a une bonne tête en plus.

Bon, je vous avoue, je n’ai jamais dépassé la quatrième ou cinquième question, mais je ne désespère pas :p

Elles vont par ailleurs de la plus simple à la plus difficile, mais comme dans tous quiz la chance a aussi la part belle (puisqu’il est tout de même a priori plus facile pour nous de répondre aux questions sur la gastronomie française que sur la politique américaine).

Notez qu’il vous faudra un iPhone (ou un iPad, j’imagine ? – mais pas besoin que ce soit l’iPhone X !) pour jouer, car HQ n’est pour le moment disponible que sur iOS.

Alors, tentés ?

Si oui, direction https://get.hqtrivia.com et vous pouvez même utilisez le code beignetsugar à l’inscription 😉

N’hésitez pas à me donner vos meilleurs scores en commentaires ! ⬇

Professeur Layton VS Phoenix Wright : Ace Attorney, best of both worlds ?

Bonjour à tous 🙂

Pour changer un peu, et parce que ça me fait plaisir d’en parler, aujourd’hui voici une petite revue de la petite perle qu’est Professeur Layton VS Phoenix Wright : Ace Attorney, déjà disponible sur Nintendo 3DS (et 2DS).

 

Professor_Layton_vs._Phoenix_Wright_Ace_Attorney_logo

 

S’il est deux séries qui passionnent sur les consoles portables de Nintendo, depuis la DS, ce sont bien Professeur Layton et Phoenix Wright : Ace Attorney. Toutes deux atypiques, elles amenèrent les joueurs vers de nouveaux horizons, dans des jeux aux histoires abracadabrantes et ponctuées d’humour.

Alors, lorsque Level-5 et Capcom ont annoncé travailler sur un cross-over entre ces deux séries, la surprise a vite laissé place à l’excitation et à la curiosité. Presque un an après la sortie au Japon, quel est le résultat de cette drôle de rencontre ?

tumblr_my0btaB6ON1rikc2ro1_1280

Une alliance à toute épreuve

Dans un Londres intemporel, propre à l’univers du professeur, l’ambiance s’installe. Envoyée par un ancien élève de Hershel Layton, la jeune Aria Novella le retrouve suite à un accident de voiture causée selon elle par des… sorcières.

De son côté, Phoenix Wright, accompagnée de son acolyte Maya, rejoint le vieux continent pour assister à un congrès d’avocats. A sa grande surprise, il se retrouve à défendre Aria, accusée de vol et d’agression…

Sans en dévoiler plus, les deux protagonistes se retrouveront à aider la jeune femme, qui sera le point central du jeu, dans un système de jeu alternant énigmes et procès.

story4

Un monde à part

Tantôt à résoudre les énigmes, tantôt sur le banc de la défense, les joueurs n’ont en effet pas une minute pour s’ennuyer.

Tout a été revu à la hausse : la carte du jeu indique désormais le nombre d’énigmes cachées et de pièces SOS à trouver pour chaque endroit, ce qui rend le tout bien plus pratique. Ces mêmes pièces sont d’ailleurs désormais utilisables pendant les procès afin de donner un coup de pouce aux joueurs en difficulté.

Une grande nouveauté y fait d’ailleurs son apparition : les témoins sont désormais multiples, rendant le dénouement plus complexe car il devient possible de faire réagir certains aux paroles des autres. Du grand art dans un monde où la police scientifique n’existe pas !

howtoplay10

Un résultat accrocheur

Professeur Layton VS Phoenix Wright : Ace Attorney est sans surprise un jeu unique. Mais là où les créateurs ont vraiment su  bluffer, c’est sur leur capacité à tirer le meilleur de deux concepts et de deux univers bien différents, en apportant des touches de chacun à l’autre. La musique par exemple reprendra les plus grands thèmes en les harmonisant au diapason de l’ambiance moyenâgeuse.

Plus surprenant encore, le design des personnages, pourtant bien différent à l’origine, se marie parfaitement, et l’on devine parfois qui tient plus de Capcom ou de Level-5.

Bien entendu, ceux qui n’accrochaient pas à ces jeux passeront leur chemin. L’avancement de l’histoire est lent et difficile, les procès parfois interminables avec des rebondissements à la pelle et une prose parfois verbeuse.

On regrettera aussi la simplification globale des énigmes et des procès, sans doute pour permettre aux joueurs des « deux camps » de partager leur passion.

Néanmoins si vous aimez que l’on vous raconte de belles histoires : foncez ! L’avocat et l’archéologue ont de belles surprises pour vous.

howtoplay8

Manucure Animal Crossing New Leaf avec les vernis 1 Seconde de Bourjois !

Vous l’avez compris, je suis accro à Animal Crossing New Leaf

 

Du coup l’envie me trainait en tête d’en faire un nail art, et quand j’ai vu les belles couleurs des vernis 1 Seconde de Bourjois, j’ai sauté le pas !

 

Vernis 1 Seconde Bourjois

 

Pile ce qu’il me fallait, de gauche à droite : le Sunny Sunday, le Méli Melon et le Turquoise Block !

 

Je me suis lancée, tout d’abord en commençant par la feuille, à l’aide du dotting tool et du pinceau de la même marque.

Assez pratique parce qu’il n’y avait pas besoin de trop attendre que la base jaune sèche, par contre du coup il fallait se dépêcher pour appliquer le vert sans faire de gros pâtés.

Un peu le stress de me foirer aussi. Mais ça a été, *je trouve*.

 

Feuille nail art Animal Crossing New Leaf

 

Désolée les photos sont de mauvaises qualité, j’ai installé iOS 7 en bêta sur mon iPhone et depuis les photos sont un peu nulles…

 

Et pour rester dans le thème de la 3DSXL édition limitée, j’ai ajouté des pois sur les autres ongles (mais le Sèche Vite a un peu abimé le jaune sur l’accent nail). 🙂

 

nail art Animal Crossing New Leaf

 

Alors, qu’en pensez-vous ?

Dans mon entourage et au travail, personne ne joue vraiment à ce jeu donc je n’ai pas eu trop de remarques…

J’aime assez le résultat glossy des 1 Seconde en tout cas !

Animal Crossing New Leaf : un petit break bucolique pour 3DS

ACNL logo

S’il est une série de jeux que j’ai toujours appréciée et attendue sur chaque plate-forme Nintendo, c’est bien Animal Crossing.

 

Animal Crossing (titre japonais : 動物の森, la forêt des animaux, qui résume bien le délire), ce jeu atypique, où le joueur, seul humain, emménage dans un village peuplé d’animaux plus ou moins bizarres et mignons.

Qu’est-on censé y faire ? Et bien, un peu tout et rien, cueillir des fruits, rendre service, collectionner des tenues… Toute une panoplie de choses, en essayant d’économiser pour rembourser l’emprunt de sa maison (!) et la faire agrandir.

 

ACNL logo

 

J’ai découvert ce jeu sur GameCube à l’époque. Les bases étaient déjà là : on emménage, on économise, on rembourse, on achète des vêtements et décore sa maison.

Le super point positif (hélas disparu depuis…) : il était possible d’acheter des consoles de jeux et de jouer à des grands classiques. Si, si, dans le jeu, en achetant (avec la monnaie du jeu, pas de DLC à l’époque!) des combos NES + jeu.

 

Je ne vais pas faire une chronologie détaillée, vint ensuite Animal Crossing : Wild World sur Nintendo DS (on notera les sous-titres/jeux de mots) qui introduisit la notion de multijoueur en local, Animal Crossing : A nous la belle ville ! sur Wii et son nouveau centre-ville.

 

Bizarrement, c’est un jeu sans vrai but, très libre, cependant plus restreint qu’un Sims, et pourtant très plaisant.

 

Alors, à l’annonce (enfin !) de la sortie prochaine de la version pour Nintendo 3DS du jeu, et qui plus est, d’une édition limitée de la console, j’ai craqué et précommandé.

C’était il y a quelques mois…

Vendredi dernier, après un petit stress car le suivi postal a eu quelques soucis, et un peu d’impatience (je l’avoue) car la plupart des journalistes/etc l’avaient eu vraiment bien plus tôt… Je l’ai enfin reçue !

 

Nintendo 3DS édition limitée Animal Crossing New Leaf

 

3DSXL Animal Crossing New Leaf

*J’ai pris un peu de temps avant d’enfin pouvoir y jouer, le temps de tout transférer depuis mon ancienne console et de re-télécharger le jeu*

 

Et donc, depuis vendredi soir, je joue, petit à petit, à Animal Crossing New Leaf.

Car oui, ce jeu est prenant. Et à la fois, (presque) impossible de tomber dans l’addiction : avant 9h, et après 22h, il n’y a à peu près rien à faire (ce qui était le cas des jeux précédents – même si cette fois on verra quelques exceptions aux règles).

 

Bref.

Mon personnage est généré, à la suite de questions servant à déterminer le sexe. Aléatoirement ? Un peu ? Même si je me demande si le générateur ne se base pas sur notre Mii tant la ressemblance est frappante. Néanmoins, pas d’utilisation directe du Mii comme sur l’épisode Wii.

 

La même chose en mieux ?

 

Nous arrivons en ville, et là… Première surprise, il s’avère que nous serons le maire de la ville ! (au revoir, Tortimer…)

Marie, notre assistante (du coup), se charge de nous accueillir et dès lors il est possible de s’installer.

Deuxième surprise (pour les habitués de la série) : il est possible de choisir où sera sa maison.

Mais, vraiment, en trainant Nook (le revendeur immobilier de la série) jusqu’à son endroit préféré. Une petite nouveauté toute bête mais sympa, comme la possibilité de choisir la typologie de son futur village entre plusieurs cartes avant d’arriver.

 

Il est temps de faire le tour et de découvrir à quel point le jeu a évolué, sans en avoir l’apparence.

En effet, tous les graphismes ont été revus à la hausse, tout en gardant cet aspect un peu enfantin propre à la série. Et c’est très plaisant !

De mon côté, j’hérite de la pomme, chaque village ayant son fruit spécifique. J’y reviendrai.

 

Et il est enfin tour de découvrir ses voisins-animaux, ayant chacun un caractère (coquet, sportif, …) et une race propre (chat, grenouille, koala, …).

Ils sont parfois très mignons…

 

Animal Crossing New Leaf 1

 

Parfois moins…

 

Animal Crossing New Leaf  4

 

 

De nouveaux voisins arriveront de temps en temps, et d’autres partiront, le tout avec un système « en temps réel » : il fera nuit dans le jeu et les boutiques fermeront en synchronisation avec l’horloge de la console, et les saisons défileront, amenant d’autres espèces de poissons et d’insectes et d’autres décorations dans le jeu.

Bien sûr, les événements ponctuels sont toujours de la partie ; et chasse aux insectes, concours de pêche, vente des navets … rythment la vie du joueur.

 

Animal Crossing New Leaf 3

 

En fait, l’épisode qui amène le plus de nouveautés …!

 

Cependant, les graphismes n’ont pas été les seuls à être retouchés. Je n’entrerai pas trop dans les détails, car je suis convaincue, en tant que « fan de la série », qu’une grande partie du plaisir est dans la découverte de toutes ces évolutions.

En vrac : nouveaux types d’accessoires, nouveaux objets, mais aussi nouveaux personnages (et nouvelles boutiques…).

Mais surtout, le fait d’être maire et d’avoir un pouvoir certain sur l’évolution du village. Il sera en effet, à force d’efforts pour obtenir la confiance des citoyens, et bien sûr, d’économies, possible de financer la construction de nouveaux équipements comme un pont, un puits…

Plus surprenant, il sera possible de faire des arrêtés ! Je n’en dirai qu’un : celui pour retarder la fermeture des boutiques. Et oui !

Je n’ai joué que quelques jours, et finalement, cet épisode amène déjà un beau lot de surprises pour l’habituée que je croyais être. J’en suis de plus persuadée : ce n’est que le début.

Jamais seul

 

Animal Crossing New Leaf n’est pas, à mon sens, un jeu solo. Certes, le jeu fonctionne très bien hors-ligne, et n’avoir aucun contact y jouant n’est pas une catastrophe.

Néanmoins, pour pouvoir profiter de l’ensemble des fonctionnalités et toujours en découvrir d’autres, rien de tel que d’inviter des personnes à visiter son village.

Animal Crossing New Leaf 2 C2J

 

Déjà à l’époque de Animal Crossing Wild World, je me souviens avoir partagé mon Code Ami avec de nombreuses personnes, en passant par un forum, afin de collecter tous les fruits. Mais à l’intérieur de notre petite communauté, nous partagions aussi astuces et meubles, décorations…

 

Je m’attendais donc à continuer sur cette même lancée.

Là où j’ai été surprise, c’est par le nombre de joueurs « hors cible » (nous dirons donc adultes et hommes, même si c’est de la connerie bêtise, je pense…) qui s’est rué sur le jeu et a fait des appels sur Twitter.

Les fonctionnalités en ligne ont par ailleurs été améliorées, tout en restant dans la logique Nintendo assez protectrice : une fois ami avec quelqu’un (via l’interface 3DS, et échange de codes amis), il sera possible de devenir « meilleur ami » et de communiquer avec cette personne si les deux sont en ligne, sans pour autant être dans le même village.

Et puis les fruits et autres objets sont désormais bien plus nombreux !

Bref, pas un soir sans se connecter et troquer depuis que j’ai reçu mon exemplaire.

 

On notera aussi l’ajout du fortune cookie, achetable avec la monnaie de jeu 3DS (que l’on gagne via le podomètre), qui permet de débloquer des objets Nintendo (costumes Pikmin, meuble Super Mario, casque Metroid, etc…). Pas frappant mais sympa, j’avoue que je préférais quand c’était « moins facile » de les obtenir, mais c’est mon avis de grincheuse.

Le StreetPass quant à lui permet de partager sa maison et son personnage, rendu visible dans le Village Témoin. Il sera alors possible d’acheter certains des objets présents dans les maisons des personnes rencontrées, au prix fort par contre.

 

 

En résumé, des tas de petits plus qui ajoutent encore de la valeur à ce jeu que j’attendais déjà pour les qualités de la série.

Et j’en attends encore plus, certains classiques (Kéké !) n’ayant pas encore pointé le bout de leur nez dans ma partie.

 

Vous avez une 3DS ? Essayez-le, ce sera vraiment surprenant.

Et puis, si l’envie vous prend, n’hésitez pas à me demander de visiter mon village ! Mon code ami : 3007 8190 8387

Je n’accepterai pas non plus au hasard, j’ai peur des serial creuseurs ! 😉

 

Animal Crossing New Leaf, Nintendo

~35€ jeu seul, dans toutes les boutiques de jeu vidéo habituelles et en ligne

 ~220€ bundle 3DSXL édition limitée, en ligne (attention peu de stock restant) et sans doute aussi dans quelques boutiques

La #GGP7: une GamonGirls Party au top !

Logo GGP7

 

Jeudi 4 avril 2013, j’ai eu la chance de pouvoir me rendre à la GGP7, ou septième GamonGirls Party.

 

C’était la première fois que j’y allais, et j’ai eu la chance de pouvoir y accéder alors que j’étais en liste d’attente.

Je m’étais en plus inscrite un peu tardivement…

 

Bref, j’étais bien contente.

 

Logo GGP7

En plus, quelle liste de partenaires ! Ça donnait bien envie.

Un peu excitée, presque pas nerveuse, car même si je m’y rendais seule je savais que j’y connaissais au moins une personne, Anne, une collègue. Ouf, tout n’était pas perdu !

Mais comme pour la Essie by Paulette, en deux temps trois mouvements, je parle à quelqu’un dans la file qui détient un blog sur la Bretagne (si tu passes par là, n’hésite pas à me laisser un mot). Un peu plus tard, je fais une autre rencontre : Claire, de My Tips and Tricks, un blog bon plans région parisienne que je vous conseille d’aller voir 🙂

 

Petit tour des stands…

Florette animait un photo call, et nous propose des petites crudités à déguster,

 

Stand Florette déco salade   Stand Florette buffet crudités

 

OralB un photo booth (photomaton) où nous avons fait grande sensation puisque l’agence en charge de celui-ci (Onestousbo) nous a demandé notre accord pour être sur leur site (!),

 

Photos stand oralB

 

Bailey’s un stand de pose de faux-cils ainsi que la préparation du cocktail GGP !

 

Bar Bailey's   Pose de faux-cils Bailey's 1   Pose de faux-cils Bailey's 2

 

bareMinerals nous lance un défi à l’arrivée : prendre en photo de manière saugrenue leur nouveau pinceau Visage Précision et nous propose une mise en beauté avec leur nouveau teint poudre READY.

 

Défi bareMinerals   Pinceau Visage Précision bareMinerals   Stand bareMinerals

 

Amorino nous gâte avec de délicieuses glaces, notamment celle au yuzu qui restera dans ma mémoire !

 

Stand Amorino   Glace Amorino

 

BlackBerry nous présente son dernier modèle, le Z10, qui, pour avoir en ce moment en ma possession iPhone 5 et Sony Xperia Z, a vraiment l’air d’être une tuerie,

 

Stand BlackBerry GGP7

 

Epson son nouveau projecteur familial 3D, et imprime gentiment les photos Florette,

 

Stand Epson GGP7 1   Stand Epson GGP7 2

 

fitbit ses podomètres,

juste à côté de Tucano et ses housses smartphones et tablettes,

WeightWatchers… et son programme minceur (incroyable !),

 

Stand fitbit Tucano

 

Pure Tentation a préparé un gâteau du tonnerre… Tellement du tonnerre que je n’en ai vu que des photos a posteriori ! Déception ! Je vous invite néanmoins à aller voir le site Internet, ça donne envie !

 

Et mes chouchous de BulkyPix qui présentaient 3 jeux : Catch the MC, un-jeu-avec-un-caméléon-j’ai-oublié-le-titre-désolée! (edit : CandyMeleon) et un trailer de Perfect Man.

Le premier est un jeu de running/rythme, qui n’est pas sans me rappeler Vib Ribbon (les migraines en moins !) : après analyse des musiques de son smartphone/sa tablette, le jeu génère un niveau avec des choses à éviter en sautant/glissant. C’était aussi l’occasion de tester ses compétences lors d’un petit concours ! J’ai fait un peu plus de 8000 points, je me demande si c’était bien ou pas… 😉

Le second ressemble un peu à Cut the Rope, avec plus de côté social media. Et moins passif/réflexion, plus action… Oui bon ça ressemble peut-être que pour moi.

Le dernier je n’en ai donc vu que le trailer, mais il était le coeur des animations de cette soirée : un jeu complétement sexiste et rigolo, où il s’agit de transformer son « homme des cavernes » en Perfect Man, avec un petit côté Sims. Ça va sans doute hurler dans les chaumières, vu l’état du débat dernièrement, mais moi je m’en moque, je trouve ça drôle.

En plus ils ont mis les moyens, distribution de fleurs avec petit mot et de bonbons !

 

Stand BulkyPix   Fleurs Perfect Man BulkyPix

 

On est est toutes ressorties canons ! Le résultat sur moi *plutôt fière* :

 

Après le maquillage bareMinerals et les faux-cils Bailey's

 

Le tout dans le cadre étonnant du Comptoir Général, qui était pour le coup bien rempli de 200 nanas !

 

Le Comptoir Général Comptoir Général 2

 

En repartant, on a toutes eu droit à notre goodbye bag, sacrément garni ! J’étais toute contente même si je me suis ruinée la main en le portant !

 

Goodbye bag 1

 

J’ai attendu d’être rentrée pour le déballer… Et nous avons été très gâtées !

 

Contenu Goodbye Bag

Des bons d’achats, des échantillons bareMinerals en plus du pinceau, ainsi qu’un bon pour un maquillage au Sephora des Champs-Elysées, des légumes Fleurette hihi, une mini-souris, un jus de fruit Tropicana et une soupe Alvalle (jamais goûté, ça tombe bien), une bonne grosse bouteille de Bailey’s, une serviette fitbit, un décoration et un carnet BlackBerry, une brosse à dents + dentifrice oralB, un sac de courses et un gratte pare-brise Epson (ça tombe bien je passe le permis !), un bon pour deux jeux BulkyPix, etc

 

Un grand merci à Sandrine Camus, GamonGirls et les marques sponsors pour cette super soirée !