S’il est une série de jeux que j’ai toujours appréciée et attendue sur chaque plate-forme Nintendo, c’est bien Animal Crossing.

 

Animal Crossing (titre japonais : 動物の森, la forêt des animaux, qui résume bien le délire), ce jeu atypique, où le joueur, seul humain, emménage dans un village peuplé d’animaux plus ou moins bizarres et mignons.

Qu’est-on censé y faire ? Et bien, un peu tout et rien, cueillir des fruits, rendre service, collectionner des tenues… Toute une panoplie de choses, en essayant d’économiser pour rembourser l’emprunt de sa maison (!) et la faire agrandir.

 

ACNL logo

 

J’ai découvert ce jeu sur GameCube à l’époque. Les bases étaient déjà là : on emménage, on économise, on rembourse, on achète des vêtements et décore sa maison.

Le super point positif (hélas disparu depuis…) : il était possible d’acheter des consoles de jeux et de jouer à des grands classiques. Si, si, dans le jeu, en achetant (avec la monnaie du jeu, pas de DLC à l’époque!) des combos NES + jeu.

 

Je ne vais pas faire une chronologie détaillée, vint ensuite Animal Crossing : Wild World sur Nintendo DS (on notera les sous-titres/jeux de mots) qui introduisit la notion de multijoueur en local, Animal Crossing : A nous la belle ville ! sur Wii et son nouveau centre-ville.

 

Bizarrement, c’est un jeu sans vrai but, très libre, cependant plus restreint qu’un Sims, et pourtant très plaisant.

 

Alors, à l’annonce (enfin !) de la sortie prochaine de la version pour Nintendo 3DS du jeu, et qui plus est, d’une édition limitée de la console, j’ai craqué et précommandé.

C’était il y a quelques mois…

Vendredi dernier, après un petit stress car le suivi postal a eu quelques soucis, et un peu d’impatience (je l’avoue) car la plupart des journalistes/etc l’avaient eu vraiment bien plus tôt… Je l’ai enfin reçue !

 

Nintendo 3DS édition limitée Animal Crossing New Leaf

 

3DSXL Animal Crossing New Leaf

*J’ai pris un peu de temps avant d’enfin pouvoir y jouer, le temps de tout transférer depuis mon ancienne console et de re-télécharger le jeu*

 

Et donc, depuis vendredi soir, je joue, petit à petit, à Animal Crossing New Leaf.

Car oui, ce jeu est prenant. Et à la fois, (presque) impossible de tomber dans l’addiction : avant 9h, et après 22h, il n’y a à peu près rien à faire (ce qui était le cas des jeux précédents – même si cette fois on verra quelques exceptions aux règles).

 

Bref.

Mon personnage est généré, à la suite de questions servant à déterminer le sexe. Aléatoirement ? Un peu ? Même si je me demande si le générateur ne se base pas sur notre Mii tant la ressemblance est frappante. Néanmoins, pas d’utilisation directe du Mii comme sur l’épisode Wii.

 

La même chose en mieux ?

 

Nous arrivons en ville, et là… Première surprise, il s’avère que nous serons le maire de la ville ! (au revoir, Tortimer…)

Marie, notre assistante (du coup), se charge de nous accueillir et dès lors il est possible de s’installer.

Deuxième surprise (pour les habitués de la série) : il est possible de choisir où sera sa maison.

Mais, vraiment, en trainant Nook (le revendeur immobilier de la série) jusqu’à son endroit préféré. Une petite nouveauté toute bête mais sympa, comme la possibilité de choisir la typologie de son futur village entre plusieurs cartes avant d’arriver.

 

Il est temps de faire le tour et de découvrir à quel point le jeu a évolué, sans en avoir l’apparence.

En effet, tous les graphismes ont été revus à la hausse, tout en gardant cet aspect un peu enfantin propre à la série. Et c’est très plaisant !

De mon côté, j’hérite de la pomme, chaque village ayant son fruit spécifique. J’y reviendrai.

 

Et il est enfin tour de découvrir ses voisins-animaux, ayant chacun un caractère (coquet, sportif, …) et une race propre (chat, grenouille, koala, …).

Ils sont parfois très mignons…

 

Animal Crossing New Leaf 1

 

Parfois moins…

 

Animal Crossing New Leaf  4

 

 

De nouveaux voisins arriveront de temps en temps, et d’autres partiront, le tout avec un système « en temps réel » : il fera nuit dans le jeu et les boutiques fermeront en synchronisation avec l’horloge de la console, et les saisons défileront, amenant d’autres espèces de poissons et d’insectes et d’autres décorations dans le jeu.

Bien sûr, les événements ponctuels sont toujours de la partie ; et chasse aux insectes, concours de pêche, vente des navets … rythment la vie du joueur.

 

Animal Crossing New Leaf 3

 

En fait, l’épisode qui amène le plus de nouveautés …!

 

Cependant, les graphismes n’ont pas été les seuls à être retouchés. Je n’entrerai pas trop dans les détails, car je suis convaincue, en tant que « fan de la série », qu’une grande partie du plaisir est dans la découverte de toutes ces évolutions.

En vrac : nouveaux types d’accessoires, nouveaux objets, mais aussi nouveaux personnages (et nouvelles boutiques…).

Mais surtout, le fait d’être maire et d’avoir un pouvoir certain sur l’évolution du village. Il sera en effet, à force d’efforts pour obtenir la confiance des citoyens, et bien sûr, d’économies, possible de financer la construction de nouveaux équipements comme un pont, un puits…

Plus surprenant, il sera possible de faire des arrêtés ! Je n’en dirai qu’un : celui pour retarder la fermeture des boutiques. Et oui !

Je n’ai joué que quelques jours, et finalement, cet épisode amène déjà un beau lot de surprises pour l’habituée que je croyais être. J’en suis de plus persuadée : ce n’est que le début.

Jamais seul

 

Animal Crossing New Leaf n’est pas, à mon sens, un jeu solo. Certes, le jeu fonctionne très bien hors-ligne, et n’avoir aucun contact y jouant n’est pas une catastrophe.

Néanmoins, pour pouvoir profiter de l’ensemble des fonctionnalités et toujours en découvrir d’autres, rien de tel que d’inviter des personnes à visiter son village.

Animal Crossing New Leaf 2 C2J

 

Déjà à l’époque de Animal Crossing Wild World, je me souviens avoir partagé mon Code Ami avec de nombreuses personnes, en passant par un forum, afin de collecter tous les fruits. Mais à l’intérieur de notre petite communauté, nous partagions aussi astuces et meubles, décorations…

 

Je m’attendais donc à continuer sur cette même lancée.

Là où j’ai été surprise, c’est par le nombre de joueurs « hors cible » (nous dirons donc adultes et hommes, même si c’est de la connerie bêtise, je pense…) qui s’est rué sur le jeu et a fait des appels sur Twitter.

Les fonctionnalités en ligne ont par ailleurs été améliorées, tout en restant dans la logique Nintendo assez protectrice : une fois ami avec quelqu’un (via l’interface 3DS, et échange de codes amis), il sera possible de devenir « meilleur ami » et de communiquer avec cette personne si les deux sont en ligne, sans pour autant être dans le même village.

Et puis les fruits et autres objets sont désormais bien plus nombreux !

Bref, pas un soir sans se connecter et troquer depuis que j’ai reçu mon exemplaire.

 

On notera aussi l’ajout du fortune cookie, achetable avec la monnaie de jeu 3DS (que l’on gagne via le podomètre), qui permet de débloquer des objets Nintendo (costumes Pikmin, meuble Super Mario, casque Metroid, etc…). Pas frappant mais sympa, j’avoue que je préférais quand c’était « moins facile » de les obtenir, mais c’est mon avis de grincheuse.

Le StreetPass quant à lui permet de partager sa maison et son personnage, rendu visible dans le Village Témoin. Il sera alors possible d’acheter certains des objets présents dans les maisons des personnes rencontrées, au prix fort par contre.

 

 

En résumé, des tas de petits plus qui ajoutent encore de la valeur à ce jeu que j’attendais déjà pour les qualités de la série.

Et j’en attends encore plus, certains classiques (Kéké !) n’ayant pas encore pointé le bout de leur nez dans ma partie.

 

Vous avez une 3DS ? Essayez-le, ce sera vraiment surprenant.

Et puis, si l’envie vous prend, n’hésitez pas à me demander de visiter mon village ! Mon code ami : 3007 8190 8387

Je n’accepterai pas non plus au hasard, j’ai peur des serial creuseurs ! 😉

 

Animal Crossing New Leaf, Nintendo

~35€ jeu seul, dans toutes les boutiques de jeu vidéo habituelles et en ligne

 ~220€ bundle 3DSXL édition limitée, en ligne (attention peu de stock restant) et sans doute aussi dans quelques boutiques

15 comments on “Animal Crossing New Leaf : un petit break bucolique pour 3DS”

  1. Hello !
    Je l’ai aussi depuis une semaine, j’avoue qu’étant une grande fan d’Animal Crossing depuis la NGC moi aussi, je peux qu’approuver ton choix et ton article 🙂
    Le fruit de ma ville étant la cerise, si jamais tu en veux, peut-être viendrais-je te voir ^___^

  2. Bonjour ! En cherchant des news sur ACNL, je suis tombée sur ton blog ! Jolie plume au passage 😉 J’ai également le jeu et je cherche des joueurs adultes, ayant moi-même la vingtaine. Par contre je connais pas très bien le système de visites, je t’ajoute et ensuite? ^^ Au passage, le fruit de ma ville est la cerise 🙂

  3. Waouh ! Moi qui me disait que j’était la seule adulte a jouer à Animal Crossing …
    Bon et bien je t’ai ajouté et j’attends ta réponse …
    … et ne t’inquietes pas je ne suis pas un cereale creuseur !! lol 😉
    Mon fruit est l’orange je me demande si c’est une erreur etant donné que personne ne l’a !! Ton article est tres bien rediger
    En attendant ta reponse a mon invitation Clém’

  4. Hello hello !

    Très bon article, c’est grâce à toi que j’ai craqué hier! 🙂
    J’aurais aimer savoir si tu avais des sites/forums de référence sur lesquels je pourrais partager et échanger avec des joueurs adultes ( youpi je ne suis pas seul! )

    Je retourne à ma cueillette, bonne journée !

  5. bonjour, enfin des personnes de plus de 10 ans !!!! ouf!!! je me sentais seule. comment faire pour se retrouver avec des adultes dans l’ile pirate ???

Laisser un commentaire