Mois : mai 2012

Nouvelle mini collection OPI « The Amazing Spider-Man »

Après Pirates of the Caribbean, OPI, la célèbre marque de vernis à ongles propose une toute nouvelle collection en l’honneur de la sortie prochaine du film The Amazing Spider-Man.

Composé de quatre mini-vernis (3.75 mL), il est comme toujours à petit prix : un rose corail (vous vous souvenez ce que je pense du corail ?), un bleu irisé, un gris métallisé et un duo-chrome vert.

Your Web Or Mine? – A gorgeous coral pink shimmer perfect for sticky situations.
Into The Night – A rich blue with a shimmering finish ideal for prowling after midnight.
Number One Nemesis – A deep sparkling grey polish to show your metallic side.
Just Spotted The Lizard – An eye-catching green duo chrome polish, be seen in this reptilian yellow-green.

Je n’apprécie franchement pas Spider-Man (et oui), mais j’avoue que le corail me plait bien !

 

OPI – The Amazing Spider-Man Mini Collection – env. 15€ – Disponible sur internet et dans les parfumeries !

 

 

PS : Je cherche toujours quelqu’un pour m’offrir la mini collection fleurie <3

Avant-première & making-of de « Paperman », le nouveau court-métrage de Walt Disney Animation Studios en présence de l’équipe du film le 11 juin 2012 à Paris

Le 11 juin 2012 sera présenté par Paris ACM SIGGRAPH et Walt Disney Animation Studios en avant-première le nouveau court-métrage Paperman, qui sera diffusé avant le film « Les Mondes de Ralph » (sortie est prévue le 5 décembre 2012).

Au programme de cette projection exceptionnelle, cocktail et making-of en présence de John Kahrs (realisateur), Patrick Osborne (superviseur d’animation) et Jeffrey Turley (directeur artistique) :

18h00 – 19h30 accueil et cocktail de bienvenue
19h30 – 20h00 introduction et projection de « Paperman »
20h00 – 20h30 making-of
20h30 – 21h00 questions/réponses 

Très attendu pour sa technique alliant images de synthèses et animation classique, Paperman nous emmène dans la vie d’un jeune homme new-yorkais du XXème siècle et de sa rencontre avec une femme qui changera son quotidien.

Au prix de 5€ par personne, les places pour cette projection sont disponibles à cette adresse.

Les miennes sont déjà réservées, je suis bien curieuse de voir ce que ce court va nous proposer ^^

J’ai reçu ma Clarisonic ! (à 8h30 ce matin)

Ça y est je l’ai reçue ! Finalement très vite (et très tôt : le facteur qui me livre mon colis avant mon départ au travail, j’adore !)… ma Clarisonic Mia !

Et oui, en suivant les conseils avisés de Sandy, et après avoir bien hésité sur la couleur (oui…) j’ai pris le modèle en édition limitée corail (Island Coral, je me suis auto-convaincue que c’était la couleur tendance du moment) :

 

Photo de bon matin

Mais qu’est-ce que la Clarisonic ?
C’est un peu le phénomène aux US, personnellement j’étais complétement passée à côté (ben oui, et en Corée y’a déjà tellement de choses locales en matière de produits de beauté que j’étais déjà ma foi fort concentrée ailleurs), les stars s’en servent, les blogueuses aussi…

Concrètement, il s’agit d’une brosse vibrante qui, à l’aide de têtes « brosses » à remplacer tous les trois mois, nettoie et purifie la peau en profondeur. Il existe par ailleurs plusieurs types de brosses : normal, sensitive, delicate, deep pore, acne, mais aussi plusieurs types de Clarisonic : la classique, assez grosse, la Mia, version « allégée » (au prix allégé lui aussi !) la Mia 2, sorte de compromis entre les deux avec deux vitesses de rotation, ainsi que la PLUS qui elle fait visage et corps (et la Pro, qui a une vitesse « pro » et revendue dans certains endroits pros (oui) uniquement).

En France les -quelques- avis sont un peu moins dithyrambiques, mais vu ma peau, je pouvais bien tenter.

Ce que je devrais trouver à l'intérieur

Un peu déçue car le site officiel ne proposait pas de livraisons vers la France, je me suis rabattue vers Skinstore.com où j’ai pu profiter du code promo MAY12 (wouhou, -15% !), mais il n’y avait pas les brosses spéciales acné. Bon. Je me suis rabattue vers un pack de deux brosses deep pore, on verra bien, et d’ici à ce que je doive les remplacer j’aurais peut-être trouvé un moyen (ou peut-être que ma peau sera devenue parfaite ! On y croit).

La « mauvaise » nouvelle c’est que je ne pensais pas l’avoir déjà, je n’ai donc pas encore d’adaptateur secteur. Je vais tâcher de trouver ça vite, et je vous donnerai mon feedback 🙂

Test : Durcisseur extra fort pour les ongles Herôme

Il y a de cela quinze jours, en pleine crise de l’ongle et en profitant d’une réduction grâce à mon stage, je me suis rendue chez Nocibé (où je n’avais pas jusqu’alors mis les pieds, j’aime Séphora mon chouchou et je vais rarement ailleurs, hormis les commandes en ligne bien sûr).

Bien décidée pour acheter un durcisseur de la marque Mavala (dont j’ai « Scientifique » et « Mavaderma » que je renouvelle à chaque fois depuis des années maintenant, et plus récemment (retour de Corée) le duo « Bouclier de l’Ongle ») : le « Barrière-Base » en trainant devant le rayon je me suis faite attraper par une vendeuse qui m’a redirigé suite à mon appel au secours (càd : « Je ne sais plus quoi faire mes ongles cassent sans cesse ») vers le Durcisseur Extra Fort de chez Herôme.

Durcisseur Extra-Fort Herôme

J’aime bien la forme du pot, ça change un peu. Il existe trois durcisseurs dans la gamme : doux (blanc), fort (bleu) et extra fort (rouge).

Le Mavala Scientifique étant lui-même fort (et à ne pas appliquer sans consulter la notice), et le packaging bien rouge inspirant quand même la défiance, je me lance donc dans la lecture de la notice…

Plusieurs points m’interpellent : il est indiqué que la contenance en formaldéhyde (formol) est en conformation avec la legislation française, on devine donc une quantité élévée… et qu’il ne faut pas dépasser deux cures par an (!!).

Je noterai ici aussi qu’il est « interdit » de l’utiliser après un retrait de faux-ongles (ce n’est pas mon cas mais, j’y reviendrai, je préfère préciser).

Concernant l’utilisation en elle-même, elle est assez simple même si elle interdit d’utiliser d’autres vernis (snif) : 14 jours de traitement, une couche en J1, une seconde en J2, on enlève tout et on recommence le troisième jour, etc. en veillant à ne pas mouiller les ongles juste après la pose.

Je me lance donc après avoir soigneusement limé et préparé mes ongles et là… Surprise : aïe, mes yeux ! Les vapeurs du vernis me piquent vraiment lors de l’application, j’essaie alors de ne pas trop me pencher au-dessus de mes mains, mais bon, après la notice, c’est un peu alertant d’un côté, même si rassurant quant au côté « extra fort » du durcisseur.

J’ai pris une photo avant et une photo après les 14 jours : ça n’a pas vraiment poussé, mais ça a aussi arrêté de s’effriter pour un rien ce qui est plutôt bien. Maintenant je vais voir ce que ça donne sur les prochaines semaines (puisque c’est limité à deux cures par an j’espère qu’il y a un effet sur le long terme !), avec une application en base une fois par semaine, comme conseillé.

 

Avant
Avant
Après
Après

Donc vous le voyez, j’ai une bague lapin charmante ça n’a pas franchement poussé mais comme ce n’est pas le but, ce n’est pas forcément grave, n’est-ce pas !

Pour en revenir aux contre-indications par rapport par exemple après une dépose de faux-ongles, je dois préciser que le Durcisseur Extra-Fort peut aussi être « extra » douloureux. Il ne m’est arrivé qu’une fois d’avoir mal après une pose (j’avais voulu faire la folle en mettant avant le Scientifique de Mavala) et c’est franchement désagréable, pourtant je n’ai eu des douleurs que sur certains doigts.

J’ai recensé outre des douleurs très aigües après la pose, des apparitions de bleus, etc. : le Durcisseur Extra-Fort pénètre vraiment l’ongle et il faut donc l’utiliser avec précautions. Herôme conseille une évolution du durcisseur Doux au Fort puis l’Extra-Fort pour les ongles très abîmés, du fort à l’Extra-Fort pour les ongles fragiles.

De mon côté je n’ai pas eu ces soucis, la seule précaution à avoir reste d’éviter au plus les bords de l’ongle afin de ne pas avoir les doigts en peau de croco, j’ai fait un masque de crème réparatrice pendant une nuit pour compenser (parce que je n’avais pas appliqué de crème sur les contours des ongles comme demandé dans la notice ceci dit), mais mes cuticules ont quand même fait une avancée sur mes ongles (que je vais devoir aussi traiter, décidément !).

Je le conseille donc, pour celles (et ceux) qui souhaitent une cure rapide (je pense notamment par rapport à la cure ESSIE Millionails/Billionails/Trillionails qui prend vraiment longtemps) pour durcir les ongles mais qui n’ont quand même pas les ongles trop abîmés.

 

 

Durcisseur Extra-Fort, Herôme – env. 15€

Points forts :

  • Vraiment efficace
  • Pose facile (mais attention aux bords des ongles)
  • Cure relativement courte (14 jours)

Points faibles :

  • Trop efficace ? Aïe mes yeux…
  • Bonne pour faire une cure de soin pour mes cuticules
  • A utiliser avec précautions