C’est une bien bonne nouvelle qui nous arrive aujourd’hui, puisque l’on apprend la mise à disposition de la version de démonstration d’un jeu que j’attends avec impatience : Rhythm Thief & les mystères de Paris, le jeu étant prévu pour le 5 avril 2012 en Europe.

C’est donc avec une grande motivation (et une galère sans nom, batterie vide, pas de WiFi…) que je me suis procurée cette démo sur le eShop de ma 3DS.

Pour vous situer un peu le jeu, il s’agit d’un jeu de rythme mêlé à un jeu d’aventure : deux genres que j’affectionne tout particulièrement, ce qui explique ma grande attente (surtout que ceux-ci sont -euphémisme !- très rarement mis ensemble).

Quant au pitch, rien n’est indiqué au lancement de la démo, et celle-ci ne présente aucune vidéo explicative…

Rendons-nous donc sur le site officiel de Nintendo pour en savoir un peu plus :

Une histoire palpitante associée à un tempo endiablé : dans Rhythm Thief & les mystères de Paris, vous contrôlez Raphael, un élégant voleur célèbre pour dérober des tableaux avant de les restituer quelques jours plus tard. Vous enquêtez pour tenter de résoudre la mystérieuse disparition de son père tout en esquivant habilement la police, en déjouant la vigilance des gardiens de musée… et en croisant l’empereur Napoléon ! Cette intrigue est plus tortueuse que vous ne pouvez l’imaginer.

L’action se déroule dans un Paris de dessin animé somptueusement rendu, dont les lumières vives et les monuments emblématiques prennent vie grâce à la console Nintendo 3DS. Vous arpenterez la ville au pas de course, résoudrez des énigmes, découvrirez des indices et déroberez de précieuses œuvres d’art – avant de restituer votre butin, bien entendu. Raphael ne rate jamais une occasion de marquer son sens du rythme et cinq défis musicaux vous attendent, au cours desquels vous devrez toucher l’écran, faire glisser le stylet et pivoter le gyroscope en suivant le rythme de la bande-son.

Elle contient trois niveaux de danses, chacun reprenant un type particulier de gameplay, et donc (dommage, mais cela préserve aussi un peu de suspens) aucune phase de jeu en « aventure ».

R01 (puisqu’il s’agit de « Rythmes ») – Spectacle, nous présente un niveau jouable au stylet. En suivant nos deux compères voleurs, il s’agit de réaliser sur l’écran tactile flèches et cercles, dans le rythme, forcément. Il s’agit du « Rythme » le plus classique à mon goût, avec un gameplay déjà vu ailleurs, j’y reviendrai. En tant que Français, on ne pourra s’empêcher de sourire lorsque (par magie ??) les danseurs se retrouvent sur l’Arc de Triomphe, puis sur un quai de Seine avec la Tour Eiffel en arrière-plan.

R02 – Pillage au Louvre, quant à lui, est déjà plus curieux : il s’agit d’échapper à la vigilance des gardes en se cachant derrière des statues, en appuyant sur les boutons colorés leur correspondant. En rythme. Oui.

R03 – Bataille diabolique, m’a quant a lui étonné car… il se joue avec les boutons de la console ! Plus précisément, A et la croix directionnelle. Il y faut se battre contre des ennemis venant de la droite et de la gauche.

Ces trois niveaux présentent donc un panel assez varié de ce que pourra être le jeu.

Ce qui m’a marqué, est que contrairement à ce que j’aurais pu croire, il s’approche bien plus d’un Rhythm Tengoku (Rythm Heaven) que d’un Oendan (« Osu! Tatakae! Ōendan ») , pour ceux qui connaîtraient ces jeux (qui ne sont pas forcément les plus fameux, mais parmi les meilleurs cependant ! en tout cas je ne saurais que vous les conseiller, surtout maintenant que chacun ont au moins une version disponible en France). Ca m’a vraiment frappé ! En effet, il s’agit plus de respecter un ordre d’action que de tapoter sur le rythme de la musique tout du long. Par ailleurs, dans cette démo, la musique, bien qu’utile, n’est pas vraiment marquante : on s’attachera plus au rythme qu’aux mélodies.

Ce n’est pas du tout une critique, mais vraiment un étonnement : jamais je n’aurais cru voir un Rhythm Tengoku se parer de ses plus beaux habits de voleurs…! C’est un peu son opposé d’un point de vue esthétique…

Ca c'est caractéristique de Rhythm Tengoku, par exemple.

Néanmoins, un coup d’oeil au trailer de gameplay annonce des musiques plus mélodieuses, voire des chansons. A voir donc, dans la version complète du jeu.

Un autre point fort : le jeu a été doublé en français, et d’une manière plutôt soigné, à en croire ce que l’on en entend. C’est toujours agréable de voir un jeu mériter une bonne adaptation, ce qui nous amène loin de certains cauchemars sur Nintendo DS (pour ne citer qu’eux : « Les Caves du Temps », dont ils ont même abandonné la sortie française, ou « Lifesigns » qui au départ très bien traduit devient complétement incompréhensible…! malgré pour chacun de bonnes idées, dommage.)

J’ai été plutôt agréablement surprise par cette version de démo, même si j’attends bien évidemment de pouvoir goûter au mode aventure avec impatience.

Pour récupérer la démo, vous pouvez flasher ce code à l’aide de votre console Nintendo 3DS, ou bien vous rendre directement dans le eShop, ce que j’ai fait… :

Laisser un commentaire