Mois : octobre 2011

Aujourd’hui, le 21 octobre : un colis surprise matinal, une balade en ville, et quelques achats

Bonjour à tous (ou bonsoir, décalage horaire etc.) !

 

Aujourd’hui j’ai eu une très agréable surprise en allant en cours de coréen (alors que j’étais très fatiguée par l’indigestion de la nuit précédente, et en train de me préparer psychologiquement à une interrogation que finalement nous n’avons pas eu) de trouver complétement encastré dans le mur des boîtes aux lettres de la résidence un colis jaune pétant dans la boîte de ma chambre… Je m’approche et là, c’est la grande joie : c’était un colis de mon père en provenance d’Italie !

Je le pris sous mon bras et fila en cours – je n’étais pas vraiment en avance. J’ai tout de même fait le chemin, bien que d’un pas rapide, un large sourire aux lèvres.

Je l’ouvris donc une fois arrivée :

 

Des bonbons ! Du propolis ! Joie et bonheur !

 

Plus tard, après avoir mangé puis avoir eu un autre cours de coréen (le mercredi et le vendredi c’est double ration), je decida de me rendre au véritable centre-ville, non pas la vieille porte, mais le gaeksa (객사) véritable nid à boutiques en tout genre, la moitié du coeur de la ville (l’autre étant à mon sens le village Hanok où je ne me suis pas encore rendue cette année).

Je cherchais en fait un sac/une protection pour mon instax, et j’en avais vu auparavant au Hot Tracks. Mais aussi, entre-temps, un projet pour le samedi me fit penser que mes chaussures actuelles ne suffiraient pas (mais le projet est annulé finalement T_T on devait aller à la montagne…). En effet, nous nous rendons dès demain dans une montagne située à une heure d’ici. J’en dirai plus plus tard !

Je n’ai pas pris trop de photos du centre, en effet la nuit tombe très vite ici, et dès qu’il fait nuit mon iPhone refuse de prendre des photos convenables… Et j’avoue avoir passé beaucoup de temps à entrer et sortir des boutiques de chaussures de sport !

 

Finalement, pas de chaussures de sport, par ailleurs, mais des petites chaussures moelleuses (j’ai ici en Corée une paire de baskets, mais celle-ci sont « aérées », c’est-à-dire que s’il pleut, l’eau entre directement dans la chaussure… il me fallait donc une paire de chaussures avec une vraie semelle).

 

 

Et j’ai aussi acheté du maquillage… une BB Cream matifiante (ne vous inquiétez pas si c’est du charabia pour vous, je compte justement écrire un article sur les fameuses BB creams coréennes !), ainsi que des strass pour nail art et une baguette pour les disposer.

 

J’ai fait un tout petit tour par la salle d’arcade, il faudra aussi que j’en parle plus en détails… Disons que les Coréens font aussi de la contrefaçon de bornes !

Puis j’ai fini cette longue après-midi avec un délicieux cheese takoyaki :

(Et une glace de chez Baskin’ Robbins hihi)

 

Aujourd’hui, le 20 octobre : le Coréen parle coréen, arrivée de l’instax mini 7S et l’homme-soju !

Bonjour à tous !

Aujourd’hui, encore une longue journée de travail/glandage (à vous de voir).

Après être restée à la résidence une bonne partie de la journée, je me suis mise en route vers la vieille porte, afin de m’aérer un peu. En effet, projets de programmation nécessitent une grande dose d’air à intervalles réguliers…

Je me baladais donc, petite pause au Dunkin’ Donuts, puis achat d’un super tisheurte (mais j’ai pas pris de photo du-dit tisheurte… T_T) !

Et là… Coup de fil ! Il faut dire que j’avais scruté par la fenêtre de la résidence toute la journée afin de voir si le facteur passait… Puis j’avais vu un message dans le hall disant que ces derniers passaient soit avant 14h soit après 18h. Il était 17h. Un homme me parle en coréen. Je comprends RIEN. Je lui dis en anglais « Sorry, I can’t speak corean ». Rien à faire ! En fait, il est inutile de préciser à un Coréen que vous ne parlez pas sa langue : il continuera, quoi qu’il en soit, à déblaterer des phrases incompréhensibles pour nous autres…! Et ce, malgré ma tête de caucasienne…

Règle d’or en Corée : Si le Coréen sait parler anglais ; il parlera anglais. Sinon, il s’en fout, il parle coréen et advienne que pourra.

Vérifié en ville, dans des boutiques, dans des taxis, et donc, là, au téléphone.

 

Bref ! Je devine vite qu’il s’agit du colis que j’attends, surtout que j’entends le mot « résidence » en coréen (기숙사). Je lui réponds en anglais que j’arrive. Et je me dépêche. Entre-temps, il rappelle. Je ne comprends toujours rien, mis à part que je dois parler à un Coréen, ou en coréen… Je verrai plus tard que j’avais reçu un SMS, toujours en Coréen : sans doute un message à faire lire à quelqu’un qui puisse comprendre. A vrai dire je n’en sais toujours rien.

 

Mais j’arrive à la résidence, vois un camion de livraison ! Et récupère mon colis. Ouf ! Mon énorme colis. Et à l’intérieur…

Mon instax mini 7S Hello Kitty !! 

Et pleins d’autres trucs qui vont avec … J’ai pas su résister.

Vue d'ensemble

 

 

L'appareil en lui-même

 

 

Des films (deux normaux, deux Hello Kitty, et encore un normal, petit cadeau bonus - non présent sur la photo -)

 

Des stylos Miffy pour écrire sur les cadres des instantanés

 

Un petit album souriant pour ranger

Le tout commandé sur Gmarket bien sûr ! L’appareil, les films, l’album, les feutres, pour à peine plus (20 000~30 000 Wons) que l’appareil seul en boutique classique.

 

Je n’ai pas encore eu l’occasion de le tester, mais je suis impatiente ! Même si l’ère du numérique ainsi que la présence de 10 photos uniquement par pellicule met la pression …

 

Une fois remise de mes émotions, nous nous sommes rendus vers Mr. Pizza (« Love for women », c’est le vrai slogan !) afin de déguster une pizza (sans rire). C’était super bon ^^ mais le fromage (je suppose) m’a rendue malade… Corée, j’abhorre ta nourriture !

 

En chemin, tout de même à signaler, nous avons croisé un homme-bouteille de soju (alcool traditionnel coréen) qui permettait de jouer à une sorte de loterie permettant de gagner des bouteilles de soju. Bizarre mais vrai. Et… j’ai gagné une miniature ! 80mL tout de même, avec un degré de 18,2%.

L'homme-soju !

 

Mon lot : miniature de soju et tract !

 

C’est tout pour aujourd’hui et c’est déjà pas mal !

 

Ah si, tout de même, la manucure du jour !

(Je me reprends dans des élans de motivation de nail art, attention attention – enfin là le résultat n’est pas fou non plus, manque de matériel !)

Manucure bicolore

 

Gmarket : la puissance du marché en ligne coréen

 

Aujourd’hui, je souhaiterais vous présenter un « outil » surpuissant : Gmarket.

 

En effet, alors que je souhaitais faire l’acquisition d’un instax mini 7S de Fujifilm, une de mes amies coréennes m’a conseillé, plutôt que de l’acheter dans un magasin traditionnel comme Hot Tracks, d’aller plutôt sur internet où les prix seraient bien moins chers. Ne connaissant aucun site coréen, je lui ai demandé ce renseignement.

 

Elle m’envoya vers le site Gmarket. Et pour ainsi dire, j’ai alors pu mettre un pied dans le marché coréen et son efficacité.

 

 

Un brin d’histoire :

 

Gmarket (G마켓) a été fondé en 2009 par un Coréen nommé Ki Hyung Lee. Après avoir très bien marché et une entrée au NASDAQ en 2006, le site fut racheté (ou au moins en partie ?) par eBay en 2009. Je ne sais pas trop les détails de cette affaire, car comme vous le verrez sur les images plus bas, autant c’est explicitement dit sur la version anglaise, autant rien ne l’indique sur le site coréen. Je n’ai eu des infos sur les dates que sur le wiki japonais. Encore une partie du mystère des conglomérats coréens… Le site a par ailleurs ouvert au Japon en 2010, « en coopération avec eBay ». Bref !

 

A mon arrivée sur le site, j’étais un peu perdue… Il faut dire que le site est comme les rues marchandes en Corée : des écrits de partout, ça clignote, ça flashe !

 

 

 

Puis finalement mon regard arrive sur le petit encart : « English ». A ce moment là je ne me pense pas sauvée, car la plupart des sites coréens proposent une version anglaise de leur site. Anglaise, oui, mais aussi la plupart du temps complétement obsolète, buggée, ou même pratiquement vide.

 

Mais là, non. Bon ça reste quand même bien plus épuré que la version coréenne, mais ne serait-ce que pour s’adapter au public occidental cela ne me paraît pas exagéré.

 

 

Je m’inscris donc, puis fait une recherche. Et là, deuxième catastrophe !

 

 

Oui. Les résultats sont tout en coréen, y’en a plein, et si sur la capture d’image ça a l’air à peu près abordable, en réalité la plupart des images sont des gifs animés… Aïe. Et le pire reste quand on clique sur un produit…

 

 

 

Oui. On ne choisit pas directement UN produit, mais parmi une liste de produits et d’options en tous genres. Dans cet exemple, pour un Instax mini 7S : le type de l’appareil, une pochette si oui laquelle, des albums si oui lesquels etc.

 

Mais une fois encore, les Coréens et leur esprit marketing priment !

 

En effet, une option « translate » est disponible, qui en passant par le service de traduction de Google rend l’achat plutôt aisé (encore que dans mon cas, qui est loin d’être le plus facile, un achat peut vraiment prendre pas mal de temps).

 

Mais alors, pourquoi se fatiguer et ne pas aller en boutique ?

 

Déjà, pour le prix : j’ai eu par exemple mon Instax, un album, 4 films dont deux Hello Kitty, des feutres décos pour le prix de l’appareil seul chez Hot Tracks.

 

Ensuite, et c’est là que j’ai cru vivre en plein rêve : j’ai été livré en un jour. UN JOUR.

 

Et encore, un jour, car ils ont souhaité vérifier que ma carte bancaire était bien la mienne. La procédure a pris 15 min ? Mais je n’avais pas pu m’en occuper.

 

En regardant le suivi de l’envoi, celui-ci a été fait le soir même de la confirmation. Le travail de la poste s’est effectué de nuit, pour arriver le lendemain dans l’après-midi. Mais j’ai pu lire qu’un achat dans la matinée pouvait permettre une livraison avant le soir même !

 

C’est vraiment incroyable ! Ah, et j’oubliais : aucun frais de port ! Rien.

 

Tous les produits sont disponibles sur ce site : tout ce qui est appareil électrotechnique, donc, mais aussi vêteements, maquillage, objets de la vie quotidienne, meubles (!!). Le tout livré en moins d’un jour.

 

Il est sûr que cette commande ne sera pas la seule, et que je profiterais bien de ce site pour refaire mes réserves de produits coréens une fois rentrée en France (en effet, l’envoi à l’international est permis sur 95% des objets je dirais ?). Ils savent s’y prendre !

 

En tout cas, pour moi, une chose est sure : j’y retourne !

 

 

Liens utiles :

 

 

 

Aujourd’hui, le 19 octobre : un repas trop bon !

Aujourd’hui, entre deux cours de Coréen (« Listening » et « Reading »), nous avons été conviés par nos deux camarades (si on peut dire ça comme ça ?) à manger.

Bon, c’est un peu difficile de manger avec nous : il ne faut pas que ce soit trop épicé ! Du coup, dur dur d’aller dans un restaurant coréen.

Après nous avoir proposé des sushis hier, c’est finalement à une destination inconnue que nous nous sommes rendus…

Je ne connaissais pas T.G.I. Friday’s (TGIF ! petite pensée pour Katy Perry !) auparavant, mais il semblerait que ce soit une chaîne mondialement connue. Il y en aurait peut-être même eu en France.

Le décor y était très recherché, typique US des années 1980, 1990, avec des affiches de films, de séries TV, un Faucon Millenium au mur…

Nous regardons la carte… et ! tout avait l’air TROP bon !

Je n’avais plus eu ce sentiment de « OMG je veux tout manger » depuis que je suis arrivée en Corée. De la viande, des plats de pâtes, des fajitas…

Nous choisissons un « menu à partager » comprenant une viande (un steack), une salade César et des pâtes dans un pain (un classique en Corée : un pain rond creusé dans lequel on met des spaghetti avec une sauce en crème).

Je ne sais pas trop le mic-mac qu’il s’est passé, mais tout ce que je sais c’est qu’en définitive nous avons eu ce qu’il avait été commandé, plus une énorme ribs en sauce…!

Je n’ai pas pris de photos ! J’ai pas eu la patience avant de manger ! Mais c’était fou tant c’était bon… Le tout assorti de petites limonades au citron, à l’ananas, à l’orange, et à la fraise.

Donc voilà, après je me suis reposée car ces derniers jours ont été plutôt éprouvants… 🙂 mais je continue sur ma lancée d’apprendre le Coréen avec motivation ! (en plus des autres devoirs…)

 

PS : Pas de site pour T.G.I. Friday’s en Corée !

 

 

Aujourd’hui, le 18 octobre : du boulot, et des courses ! Lotte encore et toujours, et les gâteaux K-POP

Aujourd’hui, encore beaucoup de boulot : une présentation sur la programmation des jeux en Objective-C, puis un partiel sur la théorie des ensembles flous (si, si).

La présentation ne s’est pas trop mal passée, le partiel… c’est loin d’être un succès.

Du coup, pour me changer un peu les idées, je me suis rendue au Lotte Mart, le grand magasin du coin (toujours Lotte !), pour me balader et faire quelques courses. Bêtement je n’ai pas pensé à prendre de photo de la devanture, mais ça ressemble toujours plus au moins à ça.

Mon butin :

 

Déjà, un bon gros carton de « jus » de ginseng. 20 bouteilles !

C’est pas que je sois franchement fan, mais c’est très bon pour la mémoire et pour rester en forme. Comme ces dernières semaines j’ai enchaîné les maladies, je vais tenter une cure d’une bouteille par jour. On verra donc le résultat dans 20 jours !

Du NUTELLA ! WOUHOU ! Je ne suis pas archi-accro en France, mais là, je ne pouvais que craquer.

A part ça, en partant de la droite : du café soluble en sticks (il n’y a que ça ou presque ici – Lotte !), des gateaux -KPOP (Lotte !), le pot de confiture n’est pas de la confiture mais du thé coréen, en sorte de pate. C’est très bon ! (et c’est Lotte !), des chewing-gums K-POP (Lotte, toujours), un Weekly Planner Domo-kun (POURQUOI les Coréens ont choisi de rendre Domo-kun à la mode ?! J’adore Domo-kun ! Je suis presque OBLIGEE de tout acheter., un BIC deux couleurs (pas quatre), du pain (!!!).

Un aperçu d’un produit K-POP, qui ne vole pas son nom…

 

Et oui… Les produits K-POP permettent de collectionner les cartes des stars de la K-POP ! Plus de 80. On se doute vite que le produit est très bien pensé marketing : il est très rare de trouver quelque chose avec une explication autre qu’en Coréen. Et là : Anglais, Japonais, Chinois. De quoi brasser tous les pays touchés par le Hallyu, la vague coréenne !

J’ai vu trois sortes de produits K-POP pour le moment : les gateaux sorte de Petit Ecolier, les chewing-gums, ainsi qu’une autre sorte de biscuits en pot.

J’espère que j’aurai une carte d’un groupe que je connais, ou encore mieux, que j’ai déjà vu en concert ! Héhé.

J’ai en tout cas pris une assez grosse quantité de photos du Lotte Mart, pour faire un rapport complet : les courses en Corée valent le coup d’oeil !

 

Liens utiles :