Aujourd’hui, je souhaiterais vous présenter un « outil » surpuissant : Gmarket.

 

En effet, alors que je souhaitais faire l’acquisition d’un instax mini 7S de Fujifilm, une de mes amies coréennes m’a conseillé, plutôt que de l’acheter dans un magasin traditionnel comme Hot Tracks, d’aller plutôt sur internet où les prix seraient bien moins chers. Ne connaissant aucun site coréen, je lui ai demandé ce renseignement.

 

Elle m’envoya vers le site Gmarket. Et pour ainsi dire, j’ai alors pu mettre un pied dans le marché coréen et son efficacité.

 

 

Un brin d’histoire :

 

Gmarket (G마켓) a été fondé en 2009 par un Coréen nommé Ki Hyung Lee. Après avoir très bien marché et une entrée au NASDAQ en 2006, le site fut racheté (ou au moins en partie ?) par eBay en 2009. Je ne sais pas trop les détails de cette affaire, car comme vous le verrez sur les images plus bas, autant c’est explicitement dit sur la version anglaise, autant rien ne l’indique sur le site coréen. Je n’ai eu des infos sur les dates que sur le wiki japonais. Encore une partie du mystère des conglomérats coréens… Le site a par ailleurs ouvert au Japon en 2010, « en coopération avec eBay ». Bref !

 

A mon arrivée sur le site, j’étais un peu perdue… Il faut dire que le site est comme les rues marchandes en Corée : des écrits de partout, ça clignote, ça flashe !

 

 

 

Puis finalement mon regard arrive sur le petit encart : « English ». A ce moment là je ne me pense pas sauvée, car la plupart des sites coréens proposent une version anglaise de leur site. Anglaise, oui, mais aussi la plupart du temps complétement obsolète, buggée, ou même pratiquement vide.

 

Mais là, non. Bon ça reste quand même bien plus épuré que la version coréenne, mais ne serait-ce que pour s’adapter au public occidental cela ne me paraît pas exagéré.

 

 

Je m’inscris donc, puis fait une recherche. Et là, deuxième catastrophe !

 

 

Oui. Les résultats sont tout en coréen, y’en a plein, et si sur la capture d’image ça a l’air à peu près abordable, en réalité la plupart des images sont des gifs animés… Aïe. Et le pire reste quand on clique sur un produit…

 

 

 

Oui. On ne choisit pas directement UN produit, mais parmi une liste de produits et d’options en tous genres. Dans cet exemple, pour un Instax mini 7S : le type de l’appareil, une pochette si oui laquelle, des albums si oui lesquels etc.

 

Mais une fois encore, les Coréens et leur esprit marketing priment !

 

En effet, une option « translate » est disponible, qui en passant par le service de traduction de Google rend l’achat plutôt aisé (encore que dans mon cas, qui est loin d’être le plus facile, un achat peut vraiment prendre pas mal de temps).

 

Mais alors, pourquoi se fatiguer et ne pas aller en boutique ?

 

Déjà, pour le prix : j’ai eu par exemple mon Instax, un album, 4 films dont deux Hello Kitty, des feutres décos pour le prix de l’appareil seul chez Hot Tracks.

 

Ensuite, et c’est là que j’ai cru vivre en plein rêve : j’ai été livré en un jour. UN JOUR.

 

Et encore, un jour, car ils ont souhaité vérifier que ma carte bancaire était bien la mienne. La procédure a pris 15 min ? Mais je n’avais pas pu m’en occuper.

 

En regardant le suivi de l’envoi, celui-ci a été fait le soir même de la confirmation. Le travail de la poste s’est effectué de nuit, pour arriver le lendemain dans l’après-midi. Mais j’ai pu lire qu’un achat dans la matinée pouvait permettre une livraison avant le soir même !

 

C’est vraiment incroyable ! Ah, et j’oubliais : aucun frais de port ! Rien.

 

Tous les produits sont disponibles sur ce site : tout ce qui est appareil électrotechnique, donc, mais aussi vêteements, maquillage, objets de la vie quotidienne, meubles (!!). Le tout livré en moins d’un jour.

 

Il est sûr que cette commande ne sera pas la seule, et que je profiterais bien de ce site pour refaire mes réserves de produits coréens une fois rentrée en France (en effet, l’envoi à l’international est permis sur 95% des objets je dirais ?). Ils savent s’y prendre !

 

En tout cas, pour moi, une chose est sure : j’y retourne !

 

 

Liens utiles :

 

 

 

2 comments on “Gmarket : la puissance du marché en ligne coréen”

Laisser un commentaire