Mois : mars 2009

Projet Constellation phase 3!

Ça y est, outre l’immeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeense pancarte que je ne vous ai pas (encore?) prise en photo qui est située devant le chantier du Centre Pompidou – Metz, la campagne publicitaire a «enfin» été lancée.

Ainsi, dans le numéro du mois de Mars de «Metz Métropole», le magazine de la CA2M (qui ne sera bientôt plus CA2M, mais c’est une autre histoire… Et j’en ai déjà parlé…?), on trouvait dans la petite pochette plastique un poster.

Côté face, une photo «vue du ciel» de Metz :

La photo pue, désolée, j’en prendrai peut-être une meilleure maintenant que je me suis remotivée à me servir de mon véritable appareil photo (qui est en train de charger, et qui n’a pas servi depuis l’été dernier…).

Ainsi (/mode Oscillations) on peut voir sur cette photographie aérienne de nombreux petits points et autres symboles, formant une Constellation, avec en son centre un C, comme Constellation, ce qui rend bien l’atmosphère de… Oui bon.

De l’autre côté :

Les infos sur le projet, les dates-clefs (inauguration le 15, 16 et 17 : j’y serai malgré les concours, évidemment), etc.

Tout ça pour dire que ça prend forme, et que c’est chouette à voir, même si (bon j’en demande beaucoup) j’aimerais être vraiment au coeur du projet, fuckin’ prépa !

En plus (ça se voit pas, je sais), l’affiche côté «C» est top ! Celle-là je vais la garder. ^^

Flemme de centrer les photos.

Rien venir

Les années passent et je me traîne…
Je ne vois toujours rien venir..
Dire qu’je m’en lasse,
Ce serait faire un pléonasme
Autant se dire que l’présent vaut qu’on s’y intéresse

Se faire une place en vaut la peine…
Mais encore faut-il la choisir !
Alors je m’accroche à mes rêves,
À l’utopie de mes désirs…
Au mieux ils vivent, au pire ils crèvent !

Les années passent
Et elles ne drainent
Non pas que de bons souvenirs
Mais autant que je m’en souvienne,
À faire le compte les plaisirs restent en amont,
Amants des peines…

Des yeux se glacent,
Deviennent obscènes
Et odieux jusqu’à faire rougir
Le feu qui passe dans mes veines
Mon Dieu! que va-t-il devenir ?
Et l’enjeu en vaut il la peine ?

Je ne vois toujours rien venir,
Je ne vois toujours rien venir…
Je ne vois toujours rien venir !
Et j’aimerais oh combien !
Pouvoir dire que je ne m’étais pas trompé…
Avant, avant d’aller..
Avant d’aller quérir
Les temps passés qu’on ne peut retenir,
Me nourrir de regrets…
Avant d’abandonner

J’attends le dénouement
J’attends le dénouement

Les années passent
Et elles sont belles…
Le présent vaut bien l’avenir!
Le passé n’est qu’une poubelle
Propre à classer et à jaunir ce qu’on était…
Je préfère être !

Les années passent
Et c’est un fait :
«Prévenir vaut mieux que guérir»
Mais à choisir,
Je me permets
De renchérir sur le sujet :
Je voudrais vivre à en crever !

Je ne vois toujours rien venir,
Je ne vois toujours rien venir,
Je ne veux toujours pas guérir !
Et j’aimerais … oh combien!
Te voir dire qu’il n’y a rien à soigner…
Avant, avant d’aller…
Avant d’aller maudire
Ce vieux portier gardant ce paradis
S’il veut pas m’faire entrer !

Avant, avant d’aller…
Le pire est-il à venir ?

Avant, avant d’aller…
Le pire est-il à venir ?

Avant, avant d’aller…
Le pire est-il à venir ?

La Ruda Salska – Rien venir