Samedi dernier j’ai fini Ace Attorney – Apollo Justice.

Si jusqu’alors je me répugnais plutôt à l’appeler Phoenix Wright 4 (sauf par commodité pour me faire comprendre…), il faut bien admettre que ce jeu est bel et bien un PW.

Je ne vais pas trop m’étaler sur le pourquoi du comment (parce qu’autrement, spoil à la pelle)… Encore une fois (mais en bien pire) ce quatrième épisode utilise le précepte «la fin justifie les moyens».

Mais peut-être un peu trop, hein.

Alors que PW3 était déjà limite à un moment (où l’on frisait l’ennui, mais cela était rattrapé par la douceur de jouer avec nos personnages habituels, auxquels on finit tout de même par bien s’habituer), ici, pas vraiment «d’habitudes» auxquelles se raccrocher, le plaisir (pour ceux qui ont fait l’enquête spéciale NDS de PW1) de retrouver Ema Skye n’étant que peu finalement, dur dur…

Je dois bien avouer que l’avant-dernière enquête, après m’être presque ennuyée sur la seconde, m’a vraiment usée (à la fin, une seule envie, en finir, et vite).

Mais, donc, comme dans PW3, à la fin tout se révèle, et l’on apprécie le jeu dans son entiereté.

Mais ça tardait un peu hein. C’est là qu’on comprends pourquoi il n’y a pas 140 enquêtes !

Donc, Apollo Justice est un bon jeu. Très bon si on arrive à la fin.

Mais selon moi… PW5 n’aura pas Apollo pour protagoniste. Ou en tout cas pas de la même manière.

Tout PW4 donne l’impression qu’il est «l’outil» de Phoenix lui-même, bien qu’il ne soit pas officiellement sur le devant de la scène, je ne suis pas sure que cela fonctionnera aussi «bien» une seconde fois.

De toute façon, d’ici là……… PERFECT PROSECUTOR !

Celui-là je sens que je vais me le faire en US. Oh que oui.

En bonus, la chanson qui me pousse à avancer dans la vie (ok, j’exagère, mais si peu) :

Mitsurugi Reiji – Great Revival càd le thème de Benjamin Hunter, ici en version «orchestrale».

J’ai d’ailleurs découvert qu’il existait un album version «jazz», je suis sur que ça plairait beaucoup à quelqu’un. Moi je ne reconnais pas du tout la chanson !

Ce qui me fait penser…

Je ne suis pas la seule à apprécier particulièrement la musique Eccentric semblerait-il !

Effectivement, elle fait à nouveau son apparition dans PW4 ! Ce qui en fait une des musiques les plus reprises dans les PW (pour mon plus grand bonheur), ici en version légèrement «amélioriée» (oui, toutes les musiques ont été vaguement améliorées compte-tenu des capacités de la NDS, PW4 étant le premier jeu spécifiquement sorti sur cette console).

Donc comme il n’y a pas de raison vraiment flagrante de la remettre à chaque fois… MERCI toi membre du staff de PW qui kiffe cette chanson autant que moi !

Je te revaudrai ça un jour. Si, si.

En plus dans PW4, outre le «retour» d’un certain Dr (cf PW2), cette musique devient le thème d’un personnage énervant à souhait (là je vous renvoie à ma critique de PW3) et plutôt important, encore une fois sans rien dévoiler.

Voilà c’est tout et c’est déjà beaucoup, je retourne me coucher !

Laisser un commentaire