Mois : septembre 2008

La menthe (et l’herbe à chats)

Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi, après avoir mangé un bonbon à la menthe, ressent-on cette sensation de froid?

Le menthol.

Tout vient de là.

De formule brute C10H20O (pour faire plaisir à nos amis les chimistes, même s’ils ne doivent pas être fort nombreux par ici), cette molécule faisant part à la composition de la menthe agit sur des neurones particuliers, présents sur la langue (ça aide, dans notre cas), les thermorécepteurs.

Ces récepteurs, stimulés normalement par la chaleur ou le froid, réagissent cependant au menthol.

Ce n’est donc pas un «vrai froid», mais bien une tromperie orchestrée savamment par 10 morceaux de carbones, 20 d’hydrogène et un petit d’oxygène (oui, ça en fait du monde).

Ainsi, au contact avec le menthol, les récepteurs TRPM8 (toujours les thermorécepteurs, hein) engendrent un influx nerveux, qui, une fois arrivé au cerveau (pour ceux qui en ont un, évidemment, ah ah…), lui fait croire au «froid».

Voilà.

Dans la même lignée, c’est la capsaïcine à qui l’on doit la sensation de brûlure après l’ingération d’un bout de piment (quelle idée, aussi). Pour ajouter un peu à l’interêt de ce post (assez expérimental dans la forme je l’avoue), j’ajouterai que cette molécule est lipophile.
Comment ça vous vous en foutez? Mais non.
Vous saurez ainsi que la prochaine fois que vous voudrez faire le fier en avalant un bout de piment, un verre de lait, une cuillère d’huile, ou de la crème glacée seront plus efficaces pour faire partir cette douloureuse sensation qu’un simple verre d’eau.

Pour les détails moins pratiques, sauf si l’on veut se la péter à table :
– la capsaïcine permet à la plante qui la contient d’être protégée des prédateurs
– elle est l’ingrédient actif des vaporisateurs de gaz poivre
elle peut constituer un poison mortel à très grande dose
– pour les obsédés équestres (je ne vise personne), cette substance est interdite lors des courses, car créant une sensation de brulûre sur ces pauvres bêtes, elles sautent plus haut pour éviter les obstacles…

Mais alors, et l’herbe à chats?

Non je n’ai pas totalement craqué, il y a bien un rapport. Enfin, à moi, il m’a parut évident lorsque j’ai su comment fonctionnait le menthol.

Alors, c’est parti !

Déjà, ce qui est drôle (non j’ai pas dit à mourir de rire hein), c’est qu’en vérifiant, j’ai vu que la Cataire contient du menthol.

Mais ce n’est pas là où je veux en venir.

Si vous vous êtes déjà demandé pourquoi la menthe faisait «froid», alors peut-être vous êtes-vous déjà demandé pourquoi les chats deviennent fous en présence de cette plante.

Enfin pas tous, à vrai dire. Les chats matures en terme de sexualité. Car c’est là que se cache la clef !

Note pour moi-même : ne pas trop m’embaler.

Cette plante, ou plutôt la variété de plantes Nepeta, contient un produit chimique, la népéctalone, qui possède une action proche des phéromones félines… Pas besoin de faire un dessin, quant à l’action que cela provoque chez eux.

Encore une fois, le cerveau «trompé» interprète une information véhiculée. D’où mon «double-article» (triple en fait finalement).

C’est tout pour la catégorie «C’était donc ça» d’aujourd’hui.
J’espère qu’elle n’était pas trop brouillon, si c’est le cas je prendrai le temps de rédiger ça un peu au préalable.
J’espère aussi vous avoir apporté un «petit quelque chose» (si c’est pas le cas, peut-être la prochaine fois, qui sait?).
Je ne sais pas trop quelle périodicité cela pourra prendre, ce sera selon l’inspiration (et les demandes ?).

Désormais,

Ce blog va prendre une tournure un peu plus littéraire.

En effet n’ayant pas vraiment le temps de faire beaucoup de créations en ce moment, si je dois attendre les prochaines pour reposter, autant fermer le blog tout de suite. Et bon, je n’aimerais pas qu’il vire trop dans le «3615 mylife» comme il tend à le faire actuellement…

Donc. J’ai décidé de «switcher» un peu, et de travailler maintenant à de nouvelles rubriques, axée sur la culture générale, la grammaire, l’orthographe, etc.

Je ne décide pas de ça pour m’amuser à snobber les gens, mais plutôt par sens pratique, et didactique.

Je ne compte en effet pas recopier bêtement le Bled, mais donner ma façon de faire, les erreurs (pour l’orthographe et la grammaire) qui me paraissent les plus courantes, les plus graves (et la plupart du temps, les plus faciles à éviter), ainsi que, pourquoi pas, donner, de temps en temps, le pourquoi du comment de certaines appellations, expressions, mots…

Je trouve ça intéressant (peut-être suis-je la seule !), et peut-être cela vous permettrait-il de briller en société (ou presque)…

Je ne sais pas trop quand j’écrirai le premier article, certainement d’ici peu.

Je n’ai évidemment pas pour but l’excellence, ni de concurrencer un bon dictionnaire…

Ne vous étonnez donc pas !

Moi j’aime les sucreries.

Je vais ici préciser un point de ma façon de «kiffer» la vie. (que ceux qui n’apprecient pas les messages nombrilistes passent tout de suite leur chemin)

Je suis une personne qui s’attache aux détails.

Ainsi, pour expliquer ma personnalité lunatique (rien à voir avec être dans la Lune) s’il en est, il faut s’attarder sur cet aspect…

Je ne suis pas en train de vous faire une notice Ikéa rassurez-vous.

Donc, j’aime les détails. Ce qui fait que ma journée sera adoucie, ou même sortira ne serait-ce qu’un peu du train-train ordinaire.

Qu’est-ce qu’un détail…?

Un sms au réveil, un mot attentionné là où l’on ne l’attend pas, un signe de présence…
Quelque chose qui me murmure «tu n’es pas seule».
Un mail, une carte postale, moins que ça.
Penser à moi pour une raison bête, me le faire savoir.
Un cri. «Je ne t’ai pas oubliée!»

Alors oui, je ne parle pas beaucoup sur msn. Je ne réponds pas forcément au courrier, aux mails, et même avec la Khâgne désormais pas forcément aux sms.

Mais ça, c’est un fait.

Je n’ai pas un besoin de parler à chacun à chaque instant de la journée, juste un signe. Parfois. L’inattendu. Celui qui me fait avoir des blancs devant une enveloppe, celui qui me fait sourire bêtement dans le bus. Celui qui me permet en fermant les yeux de me dire «ne t’inquiète pas».

C’est ce que je tiens à faire passer, même si peut-être vous préfereriez un peu plus de conversation.

Alors si je suis lunatique, c’est parce que je vois ces détails, ces détails qui peut-être vous échappe.
C’est tout ce qui compte pour moi.

Je n’arrive pas à me raisonner, parce que je vis dans les détails du jour au lendemain.

J’aimerais parfois pouvoir me dire «mais n’oublie pas, ceci…». Mais c’est loin d’être toujours évident.

Je ne sais plus.

L’avais-je déjà dit?

Peu avant mon départ pour le Canada, j’ai fermé un a un tous mes comptes de jeux en ligne, dont pour certains je m’occupais depuis un looong moment. Trop de temps cuit pour au final pas grand chose, car arrivé à un certain stade de jeu, force est d’admettre que l’on tourne en rond, et ce même en faisant marcher la machine commerciale par l’achat de «Allo Pass» ou autres «MT Pass».

Carapass
Ma-bimbo
Blobzone
Prizee
Studio quiz
Tout le monde veut prendre sa place
DinoRPG
Alphabounce
… liste incomplète montrant de manière significative l’interêt total qu’a pu avoir ma vie à un moment donné.

Mine de rien, 5 min + 5 min + 5 min + 5 min + … ça en fait de la perte de temps à force !

Non pas que je n’ai pas d’autres moyens de perdre mon temps (c’est presque une spécialité chez moi), mais à un moment je  me suis dit que me débarasser de tout ça, ça serait déjà pas mal.

Étrangement pourtant, ce post est… pour vous parler d’un autre jeu. Et oui.

Tout aussi efficace que ses compères pour faire passer le temps, il a néanmoins un avantage : on a pas de bestioles à nourrir, de partie limitée à une par jour, de mission à mener à bien, bref aucun raison d’y retourner chaque jour inlassablement (ou presque).

Juste un bon moyen de lancer des défis à ses contacts msn ! Ou autres.

Bref, voilà. Malgré tout le temps que j’ai perdu à chaque jeu que j’ai essayé, je vous conseille celui-ci.

Alors cette fois-ci, pas de parrainage, rien. Et promis je ne touche pas un centime pour chaque personne partant de cette page en direction du jeu.

Cependant je vous laisse mon nom de compte : SugarGlider (sans blague !).

N’hésitez pas à venir me «défier» à l’occasion ^^

Je traine en général du côté des «Tubes» et «Nouvelle scène française», plus récemment sur «Facile» (le plaisir de «ckikitapele+vite?!»), mais si vous me prevenez je pourrais tenter un tour sur les autres catégories (où je me ferai later, évidemment).