Mois : octobre 2007

Départ pour l’Italie – TETRIS DS

Et oui tout à l’heure je pars en Italiiiiie!
Dans le Trentin,pas bien loin de Venise 🙂

(et oui,les vacances,quoi…^^)
(ptete,si je prend assez de photos,que je mettrais un nouveau ptit Slide ^^)

Et je profitais du temps qu’il me restait avant le départ (bus pour l’aéroport vers 11h!) pour vous parlez de Tetris DS! (et oui pas de MySims comme promis… Mais bon. Vous m’en voulez pas je le sais.)

Donc voilà… Ce merveilleux jeu!
Franchement,je pensais pas.
Je trouvais que c’était juste une redite d’un jeu de l’an 30,bref aucun interêt.
Mais en fait,si!
Y jouer sur DS^^
Avec un bel écran,des jolies couleurs…
Bref je suis devenue accro!
J’ai réussi à finir le mode marathon (200 lignes) et en mode infini je suis actuellement à 558000 points (qui dit mieux?)

Voilà c’était mon coup de coeur du moment….
Même si certainement que ces vacances vont m’apporter d’autres coups de coeur^^ (promis je vous tiendrais au courant ! Bientôt Phoenix Wright 3 et (surprise!) un Runaway sur DS!!)

Donc pour conclure,même s’il ne paye pas de mine,un très bon jeu à acheter à durée de vie quasi-illimitée pour peu que,comme moi,on aime jouer,jouer,re-jouer et re-re-jouer pour atteindre des meilleurs scores 🙂

Art Poétique

De la musique avant toute chose,
Et pour cela préfère l’Impair
Plus vague et plus soluble dans l’air,
Sans rien en lui qui pèse ou qui pose.

Il faut aussi que tu n’ailles point
Choisir tes mots sans quelque méprise
Rien de plus cher que la chanson grise
Où l’Indécis au Précis se joint.

C’est des beaux yeux derrière des voiles
C’est le grand jour tremblant de midi,
C’est par un ciel d’automne attiédi
Le bleu fouillis des claires étoiles!

Car nous voulons la Nuance encor,
Pas la Couleur, rien que la nuance!
Oh! la nuance seule fiance
Le rêve au rêve et la flûte au cor !

Fuis du plus loin la Pointe assassine,
L’Esprit cruel et le Rire impur,
Qui font pleurer les yeux de l’Azur
Et tout cet ail de basse cuisine !

Prends l’éloquence et tords-lui son cou !
Tu feras bien, en train d’énergie,
De rendre un peu la Rime assagie.
Si l’on n’y veille, elle ira jusqu’où ?

Ô qui dira les torts de la Rime ?
Quel enfant sourd ou quel nègre fou
Nous a forgé ce bijou d’un sou
Qui sonne creux et faux sous la lime ?

De la musique encore et toujours !
Que ton vers soit la chose envolée
Qu’on sent qui fuit d’une âme en allée
Vers d’autres cieux à d’autres amours.

Que ton vers soit la bonne aventure
Eparse au vent crispé du matin
Qui va fleurant la menthe et le thym…
Et tout le reste est littérature.

                   Verlaine.

PS : Non je ne suis pas morte, mais les débuts en hypokhâgne ne laissent malheureusement pas trop de temps à la création…